L'importance du mental dans le cru


Il y a toujours eu un moment où l'on c'est dit ces mots: Que l'on pouvait arrêter. Que l'on
pouvait stopper un moment.

Ce moment qui s'aggripe à notre vie sans raison, qui nous leste dans les limbes d'une vie sans amour ni passion. Ce moment qui semble éternel et dont on ne vois aucunes autres choses que les obstacles et le confort de rester dans sa dimension.

Mais à un moment, pendant une fraction de seconde, cette cage confortable était trop petite, cette immense champs aux terres brûlées était nauséabond et ce corps qui devait être temple deviendrait tombeau par vos actions.

Et l'espace d'une respiration vous voudriez avoir changer le passé, vous vouliez changer ce qui a été fait et ce que vous êtes. Le temps d'un souffle et d'une pensée vous regrettez votre sort, votre santé, votre situation et vos choix.

Comment supporter? Comment continuer? Comment vivre encore?

Devrions-nous changer, briser les murs qui nous retiennent? Déchirer les sangles qui nous enveloppe?

Ou devrions-nous chercher une raison, un confort? Peindre les barreaux de métal doré pour ne pas regarder un autre ciel, trouver un morceau de nourriture pour nous conforter dans notre malheur et rejeter la faute sur quelqu'un ou quelque chose?

A quoi bon sortir, à quoi bon lutter car vous l'avez déjà trop fait. A quoi bon espérer et a
quoi bon rêver car vous restez au même point.

A quoi bon changer car ce serait abandonner le semblant de confort que vous avez?

L'être humain est fascinant. Il cherche l'homéostasie dans chaque fragment de sa vie.

Pour y atteindre, il y souhaite investir peu d'énergie pour avoir un bénéfice immédiat. Mais que ce passe-t-il lorsque ce bénéfice n'est pas un cadeau mais un poison à retardement?

Goutte par goutte, fumée par fumée, grain par grain il se construit en nous un édifice dont nous même sommes les constructeurs et architectes. Nous sommes ceux qui battissent les murs autour de nous, ces limites psychologique, ces douleurs émotionnelles et ces barrières physiques.

Notre corps physique devient une forteresse dont les murs sont composés de déchets d'aliment simili-nourriture dont notre être ne sait quoi en faire.

Notre psychologie s'affuble de barrière, se cache les yeux et bouche ses oreilles pour ne voir que ce qui est distrayant, pour ne se plaindre de ce qui nous "appartient" et pour ne pas se donner le courage de se tirer de là.

En vous réside un golem croulant sous les années d'erreurs et les secondes de douleurs. Il
existe un géant qui est endormis, abasourdis dont le cœur bat à peine et donc la peau se
craquelle.

J'avais 17 ans et je savais que ce n'était pas normal, que c'était absurde et que c'était
injuste de me faire subir ça de mon grès. Injuste de savoir que ce que je faisais me
conduisait à une vie dont je ne voulais pas.

A un moment de ma vie, ce n'est qu'une seule chose qui m'a sauvée: la puissance de mon cœur.
L'envie de vivre une vie: celle que j'allais passer à vivre dans un rêve à cause de mes choix personnelles que je savais mauvais au long terme.

Il ne suffit que d'une seule décision pour changer, vous avez la force et l'envie pour
réaliser cela. Le monde n'a besoin que d'inspirations et ce qu'il vous reste à devenir est de
devenir votre propre héros et non plus convoiter un autre.

Soulever les montagnes que vous avez construit, abattez les murs, fixez vos yeux sur la route et non plus sur le rétroviseur.

Une seule pensée peut changer votre monde si vous le décider et cette pensée vous a déjà mené où vous êtes actuellement.

Il appartient à vous le lendemain de votre vie.

Le mode de vie que vous choisissez doit être conforté par votre mental. Il doit être inspiré et inspirant. Il fait ce que vous deviendrez, il donne ce que vous assimilez, il sera ce que vous êtes vraiment.

La prospérité, la santé et la joie ne changent pas une personne, ils renforcent ceux qu'ils
sont vraiment. Ils donnent à ce géant, à ce monde intérieur, la puissance de se relevé et
d'utiliser ce qui a été construit en leur domaine. Il utilisera les déchets s'il le faut, il
reconstruira si l'âme en est bonne et il donnera si la joie se permet d'être partagé.

Qu'importe où vous en êtes, qu'importe où vous vous trouvez. Il existe une opportunité pour chacun de nous et il ne reste plus qu'à la saisir.

Donnez une étincelle à votre flamme, donnez un battement à votre cœur et donnez un souffle à votre vent; c'est par une marche que l'on construit un escalier au paradis et c'est par un premier baiser que la vie commence à s'insuffler.

Avec plaisir et passion,
-AmouRaw

Commentaires

Instagram