Les Principes du Hamburger Végétalien Cru


Le hamburger, ce traditionnel met que l'on trouve dans la majorité des fast food.

Ce plat créé dans la ville d'Hamburg ne devrait plus vous effrayer car maintenant je vais vous écrire comment composer votre hamburger végétalien cru.

Composer? Car oui, comme la musique, l'art gastronomique est une partition que l'on se doit de rédiger, d'imaginer et de faire partager. Les notes de saveurs, les thèmes et outils ainsi que le message que l'on y implante sont tout aussi importants que la provenance et la qualité des ingrédients.

Dans le hamburger, je vois la joie, la simplicité, la réunion de plusieurs cuisine en un seul plat à emporter.

On l'adapte sous toutes ses formes, craquant, croquant, juteux, sec ou en soupe... L'innovation ne fait que commencer par votre imagination et votre arrogance à faire la différence.

Mais quels sont les principes de ce plat?

Généralement, un hamburger est composé d'un pain, d'un pâté (végétal dans ce cas là) de légumes assaisonné et d'une à deux sauces. Creusons un peu sur les composants de ce plat pour aller de l'avant.


Le "Pain"
Le pain peut être moelleux ou croquant, la seule chose que l'on veut est que ce pain soit d'un diamètre supérieur à celui du paté et d'une partie des ingrédients. Rien n'empêche de faire dépasser certains légumes cependant.

Le fait que le pain soit plus grand que le pâté est que ce dernier doit être juteux et que certains hamburgers dans la restauration, en particulier restauration crue, fait qu'il est difficile de manger proprement ou sans l'aide d'ustensiles.
  • Le pain est remplacé par des chapeaux de champignons Portobello
  • Mariner 20 à 30 minutes avant assemblage dans du Tamari (sauce soja non chauffée sans gluten) avec un peu d'huile et des herbes (n'oubliez pas de mettre des graines de sésame pour peaufiner le résultat final)

Le Pâté
Juteux mais pas trop! Grâce à la déshydratation nous arrivons au résultat escompter car elle permet de déshydrater en majorité la couche en contact avec l'extérieur du pâté. L'intérieur gardant de son humidité. Ne réalisez pas des pâtés trop épais, il n'est pas plaisant de manger un pâté végétal trop dense et encore plus déplaisant de ne pas avoir de place pour le dessert par la suite.
  •  Une base de graines de tournesol coupé avec des légumes frais tel que le céleri accompagné d'herbes et d'un peu d'huile fait l'affaire. 
  •  Une alternative serait d'utiliser une base de farine d'amande avec graines de lin moulue mixer avec des carottes ou des betteraves et herbes/épices
  •  Le pâté est très souvent assaisonné avec du sel ou bien du poivre.

Les Légumes
Les légumes doivent être croquant et raffraichissant, contrebalançant le moelleux du pain, le juteux du pâté ainsi que les éventuelles épices de la ou des sauces. On veillera à ce que ces légumes soient drainés de leur excès de liquide (lorsqu'ils sont assaisonnés) en les pressant entre des torchons propres dédié à la préparation culinaire ou bien entre des serviettes; ceci évitera que le pâté perde de sa consistence.

Perdre la texture, c'est perdre l'essence d'un plat. Souvent, la texture d'une découpe change totalement un plat, une saveur et une histoire. C'est pour cela que je vous incite de vous entraîner à manier un couteau de manière professionnelle et sécurisante pour vous et votre entourage dans votre cuisine.
  • Marinés ou non, des feuilles de laitues avec de fines rondelles d'oignons le tout accompagné de tomates iront parfaitement bien avec le reste sans trop se creuser la tête.

Les Sauces
J'apprécie faire deux sauces pour mes burgers. Une plutôt liquide (qui rappelle un peu un ketchup) et une dont la consistence est plus grasse (qui rappelle la sauce fromagère). La plus liquide se place sur la base du premier pain avant le pâté et la deuxième, plus dense, se place sur le pâté ou sur les légumes (ou bien les deux!). Retenez que si vous disposez la sauce sur le pâté, la texture de ce dernier peut changer à cause de l'aspect liquide. 

On peut remplacer la sauce fauxmagère (car ce n'est pas un fromage à base de lait) par un fauxmage préparé au déshydrateur.

  •  La sauce liquide : composée de tomates, tomates séchées (afin d'avoir la texture idéale et le goût fumé), un sucrant (généralement du sirop d'agave ou dates), des herbes italiennes et du paprika feront l'affaire.
  •  La sauce fauxmagère : à base de noix de cajou, de citron, de levure de bière et d'ail. Le reste ne tient qu'à vos propres goûts.

Cependant nous avons des alternatives:

Le pain peut être un cracker végétal à base de graine de lin et de sésame ou bien de petits champignons pour faire des sliders (mini hamburgers).

Le pâté peut être un pâté de champignons pour ceux qui veulent limité le gras (attention : champignon sur champignon n'est pas la meilleure des combinaisons!).

Accompagnez votre burger de chips de kale ou bien de patates douces découpées en frites puis marinées et déshydratées le tout avec une sauce ail et fines herbes.

Préparer une salade sur le côté, agrémenter de graines germées et voilà vous pouvez en profiter!


J'ai l'immense joie finir de rédiger cet article.

Cet article, comme celui de la pizza, est ici pour vous donner les outils et non pas pour vous bourrer le crâne de recettes.

Car les meilleures recettes que vous exécuterez seront celles où vous mettrez les ingrédients qui raniment vos souvenirs d'autrefois.

Les meilleures recettes que vous créerez seront celles que vous ferez partager à ceux qui vous sont chers.

Car, parfois, les meilleures recettes sont accompagnées d'erreurs, de folies, de « Je vais mettre ça, ça et ça » et enfin d'un grand nombre de « Oups »...

Vivez pleinement, vivez passionnément car une vie n'est faites que pour partager dans l'amour.

Car l'expérience de cette vie restera unique et ne saura être comparée ou revécue.

-Amouraw

Commentaires

Instagram